Publié par SEO340101 le

Reconstitution première guerre mondiale à Lattes

Il y a pas si longtemps en novembre, le centenaire de la première guerre mondiale a eu lieu à Lattes. Les cent ans de la grande guerre, tristement connue pour ces batailles sanglantes dans les tranchées pleines de boue, dans lesquelles les anciens combattants sont morts. Un conflit mondial réunissant l’armée française, l’armée allemande et bien d’autres.

Pour la commémoration de cette mobilisation générale qui laissa derrière des batailles tristement célèbres comme la bataille de la Marne, la bataille de Verdun et la bataille de la Somme, les Diables Bruns, une association de reconstitution spécialisée dans ce premier conflit mondial du 20ème siècle, nous ont fait l’honneur de leur présence à Lattes pour une reconstitution de cette guerre des tranchées. Une équipe de passionnés transformés en soldats, prisonniers, officiers, généraux, infirmiers, mais tous indubitablement en historien dès que l’on avait des questions à leur poser.

Les Diables Bruns avaient reconstitué comme je le disais, des tranchées, mais aussi des postes d’infirmerie pour soigner les soldats français, l’infanterie et tous les hommes blessés pendant le conflit. Une association d’érudit du conflit, qui ont conté avec passion tout ce qui avait un rapport avec les armées, les civils, les femmes des soldats, les rivalités, les champs de batailles, l’armement et les uniformes et tout ce qui est lié à la guerre. Ce fut un bombardement de savoir. Ce fut un événement qui a fait honneur à l’armistice et tous ceux qui ont pris part à la guerre, que ce soient les civils comme les poilus, ceux qui ont dû partir pour la guerre et pris part aux combats.

Plongez au travers de mes photographies dans ce mémorial héroïque. Souvenir de la guerre avec bombardements, commandement, tranchée, assaut, offensives et costumes de combattant de la grande guerre. Ici sont mobilisés sur les champs de batailles les puissances françaises dans une sorte de guerre de reconstitution, avec en arrière des dames pour soutenir l’effort de guerre, et dont l’utilité a souvent été oubliée. Car participer aux guerres, ce n’était pas seulement percer le front pendant la bataille, c’était aussi une bataille de tous les instants, des batailles menées sur tous les fronts, loin des obus et des millions de morts.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *