Publié par maallemm le

Portrait jeune femme sexy
Urbex au château de Boisseron

Dans le village de Boisseron à 30 minutes de Montpellier et proche des Cévennes, dans l’Hérault (34) et à la limite du Gard (30), se cache un vieux château et son domaine en ruines aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Ce n’est pas ce qu’on peut appeler une location de vacances avec piscine et vignes, gîtes et campings. Avant de devenir un spot idéal pour l’urbex et les explorateurs insolites, le domaine digne d’un film d’horreur hanté par un fantôme fut d’abord il y a 2000 ans une puissante tour à signaux ; puis demeure pour son premier seigneur en 759 ; puis maison de retraite pour sportifs de haut niveau en 1961, et enfin un lieu de tourisme local avant de finir à l’abandon (peut-être provisoire) et rempli de graphitis et de lierres grimpant sur les façades anémiques et craquelées du château.

L’exploration urbaine (de cette propriété privée ?) était excitante, car pénétrer dans ces bâtiments en friches aux allures de sanatorium et de catacombes est toujours comme découvrir des sites abandonnés interdits. Bien sûr il en était rien, je n’étais pas le premier explorateur, à en juger par la démonstration de street art que je n’ai pu m’empêcher de photographier. Visiter les lieux et explorer les toits, les galeries, souvent difficiles d’accès, était comme se promener dans un parc d’attraction. Après un état des lieux des différentes locations et spots délaissés, nous avons entrepris de faire de ce manoir en friche notre haut lieu photographique.

Modèle photo

C’est donc dans le château insolite de Boisseron que ma modèle a été victime de mon appareil photo. Un peu de charme, un peu de choupi, deux ingrédients qui en font une femme au charme de feu attisé par un léger souffle de douceur.

Les explorations urbaines dans le sous sol, les couloirs comme des tunnels, les pièces effondrées comme des souterrains, ont été autant d’endroits pour les photos.

Je la remercie car elle a dû subir mes caprices de photographe, à savoir s’assoir et se tordre dans des endroits pas très accueillants, comme la cheminée et ses détritus, l’arbre et ses échardes, le sol et sa pourriture. Bref, merci d’avoir été une modèle warrior formidable.

L’urbex est une activité qui consiste à visiter des usines abandonées, des territoires urbains laissés à l’abandon, des friches industrielles… souvent inaccessibles. C’est une activité qu’il est préférable de faire avec un ou une habitué(e) car il y a des règles à connaître avant de se lancer dans l’exploration, surtout des sites dangereux, comme un souterrain, un tunnel ou les célèbres catacombes de Paris et ses galeries souterraines pleines d’aventuriers de l’infiltration.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *